Présentation de l’UCP2F

presntation ucp2f

L’Union en quelques mots

 

Le concept de Clubs de la Presse a vu le jour au milieu du XIXe siècle aux Etats-Unis, et en Europe, à Londres, à la fin de ce même siècle. Mais il a fallu attendre presque cent ans avant qu’il ne traverse la Manche.

En 1971, deux journalistes bretons d’Europe 1 et de l’AFP ont eu l’idée de créer le Club de la Presse de Rennes et de Bretagne. Metz allait suivre l’exemple peu après et ensuite ils se sont multipliés pour finalement jeter les bases d’un organisme fédérateur : l’UCPF le 16 juin 1979, avant de devenir l’UCP2F (Union des Clubs de la Presse de France et francophones)  avec l’arrivée du Club belge de Mons-Hainaut en 2001.

A chaque assemblée générale et congrès – tenus dans une ville différente – un thème nouveau est retenu, permettant de fructueux échanges entre journalistes et communicants. Il y a un champion en terme d’organisations : le Club des Pays de Savoie avec quatre congrès à son actif.

A l’origine de la première association, il avait été indiqué que le but était de « réunir dans un esprit confraternel les journalistes des différents moyens d’information, en dehors de toute considération d’ordre politique, syndical, philosophique, religieux ou commercial ; leur proposer un lieu de rencontres et d’échanges, notamment pour réfléchir sur les problèmes de la profession ; accueillir les journalistes français et étrangers de passage ».

Il suffit de lire la charte de l’UCP2F et de la plupart des Clubs pour s’apercevoir que le but recherché demeure d’actualité.
Les Clubs sont aujourd’hui une quarantaine en Métropole, dans les DOM-TOM, en Europe et même en Afrique. La plupart sont membres de l’Union, sans oublier le Club d’Orient pour le dialogue des civilisations dont le siège est à Beyrouth. Et le « petit » dernier : la section France de l’Union de la Presse Francophone (UPF), qui est venue grossir nos rangs et avec qui nous avons un certain nombre de points de convergence d’idées. Et un dénominateur  commun : être au service des journalistes et des professionnels de la communication.

Partenaire de Reporters sans frontières (RSF), initiateur de la Bourse « Jeunes reporters » intéressant les jeunes journalistes en devenir, leur permettant de développer chez eux la conscience d’une profession porteuse de mission sociale, de contre-pouvoir , l’UCP2F a à cœur surtout de défendre la liberté de la presse.

– :- :- :- :- :-

Les présidents de l’UCP2F

Marcel Leguen (Rennes)
Philippe Pujas (Lyon)
Claude Schotsmann (Metz)
Jean-Michel Bezzina (Nancy)
Rémy Loury (Montpellier)
Jacqueline de Grandmaison (Marseille)
Jacqueline Puget (Toulouse)
André de Forgeac (Limoges)
Michel Deprost (Lyon)
Bruno Fournier (Pays de Savoie)
Martine Goubatian (Saint-Etienne)
Fabrice Veysseyre-Redon (Clermont-Ferrand)
Philippe Tallois (Cannes)
Karl Sivatte (Martinique)
Jean-Marc Canova (Pays de Savoie)
Sonia Reyne (Clermont-Ferrand)

Les congrès

1990 (Marseille) La liberté de la presse en Europe, quelles réalités aujourd’hui ?
1991 (Brides-les-Bains) Les journalistes en liberté surveillée
1992 (Toulouse) Les journalistes et l’Europe
1993 (Biarritz) Les journalistes face à la violence
1994 (Martinique) La circulation de l’information Nord-Sud
1995 (Limoges) La presse, la politique et les affaires
1996 (Lyon) L’information, une marchandise ?
1997 (Nîmes) L’information locale
1998 (Chambéry) Les journalistes et l’Union européenne
1999 (Mons) Les télévisions locales et leur développement
2000 (Nice) La liberté de la presse sur les rives de la Méditerranée
2001 (Clermont-Ferrand) Quel avenir pour la presse face aux nouvelles technologies
2002 (Biarritz) Journalistes et médias, quelles responsabilités ?
2003 (Martinique) Informer au-delà des clichés
2004 (Périgueux) Le on et le off : entre autocensure et connivence, doit-on tout dire ?
2005 (Guyane) Les accords interrégionaux en Amérique du Sud
2006 (Grenoble) L’emballement médiatique
2008 (Mons) En 2020, quels journalistes, quel journalisme ? Quels communicants, quelle communication ?
2009 (Bordeaux) Quelles hirondelles pour un printemps de la presse ?
2010 (Aix-les-Bains) Agir pour rester crédible
2011 (Nîmes) Journalisme de crise et crise du journalisme
2012 (Saint-Etienne) Pouvoir politique et pouvoir multimédiatique
2013 (Martinique) (Journées de la presse régionale) Pressions des pouvoirs : quel impact sur le journalisme ?
2014 (Liège) Quelle liberté l’Europe réserve-t-elle à la presse ?
2015 (Porquerolles) Dessine-moi la liberté…