A la Une Actualité des clubs

Jean Marie de Peretti n’est plus

Jean Marie de Peretti, atteint par le coronavirus, est décédé à la fin de ce mois de janvier laissant le souvenir d’un homme cachant, derrière un flegme non dénué d’humour, un engagement insatiable pour une information indispensable au bon fonctionnement des sociétés humaines.

Jean Marie de Peretti a effectué l’essentiel de sa carrière de journaliste à Var Matin en étant attentif aux évolutions de la profession que ce soit au sein du club de la presse 83, de l’Union des clubs de la presse de France et francophones (Ucp2f) ou de Reporters sans frontières (Rsf).

Un engagement et une présence profondément éprouvés par la disparition de sa fille Aurélie dans le drame du Bataclan. Comme en témoigne l’hommage rendu par Dominique Dabin, l’ancien président du club de la presse 83 :

« Jean-Marie était un compagnon de route du Club de la presse. Il y fut un membre actif du conseil d’administration. Il a rempli des fonctions au sein du bureau qu’il a quitté alors qu’il en était encore vice-président au titre de Reporters sans frontières. Ses dernières actions, il les a réalisées sous l’égide du Club comme les rencontres littéraires ou un débat sur la sécurité aérienne, toutes les deux à Cavalaire où il prolongeait sa vie professionnelle comme correspondant de Var Matin. jM2P comme on l’appelait, aimait les combats nobles qui lui ressemblaient : RSF mais aussi la lutte anti tabacs ou les déplacements propres. A Saint-Tropez, on ne le croisait plus que sur son vélo. 

Le soir du Drame du Bataclan où il savait sa fille Aurélie sur place, je me souviens de son appel, de sa voix chancelante attendant un espoir…. Jean-Marie ne s’en était jamais remis. Il vivait au delà des maux et des mots. »

http://www.clubdelapresse83.com/

A propos de l'auteur

-UCP2F-

-UCP2F- est l'auteur qui remplace tous les autres ! C'est sous ce nom de scène partagé que tous les auteurs écrivent sur le site.