A la Une Actualité de l'union Actualité de la profession

L’Europe dans les médias régionaux : peut mieux faire !

Etes-vous attentif, en qualité de journaliste mais aussi en tant que citoyenne (-n) à la façon dont on parle de l’Europe dans les médias régionaux ? Une question qui ne peut guère se trancher par oui ou par non , contrairement à ce que peuvent imaginer les « accros » des sondages. En revanche le sujet méritait d’être abordé, ce qui fut fait le 13 mars dernier pendant l’atelier organisé, en partenariat avec l’Union des clubs de la presse de France et francophones (Ucp2f), lors des Assises internationales du journalisme à Tours.

Il y a effectivement beaucoup à dire comme l’ont montré les échanges entre l’assistance et les intervenants : Xavier Delcourt, ancien responsable de la formation « eurojournalisme » au Centre universitaire d’enseignement du journalisme (Cuej) de Strasbourg et trois journalistes, Marc Duminy de France 3 Nord Pas de Calais pour l’audio-visuel, Pierre France fondateur de Rue 89 Strasbourg pour les web-médias et Jean-Yves Vif, ancien rédacteur en chef de la Montagne Centre France pour la presse quotidienne régionale.
Le constat général traduit une faible présence de la dimension européenne dans les médias régionaux, sauf évidemment lorsque l’actualité l’impose comme, en période électorale par exemple.
La responsabilité des responsables de rédaction est pour beaucoup dans cet état de fait sous prétexte de la priorité donnée à l’information locale. Et sans toujours appréhender le fait que celle-ci est souvent en lien avec une dimension européenne. Le Brexit, par exemple. On en parlait certes mais comme d’une affaire qui intéressait d’abord l’Angleterre. Et pourtant les impacts sont tout aussi importants sur le continent comme l’explique Marc Duminy à propos de l’organisation des transports soumis aux contrôles douaniers ou de la maintenance du traitement des produits de la pêche anglaise avant exportation qui est effectué en France. Nombre d’entreprises sont concernées dont les activités sont liées à celles de Grande Bretagne et le phénomène concerne tout le territoire français et donc tous les médias régionaux.
Avec le Brexit on « découvre » que les activités économiques sont interconnectées dans toute l’Europe et Xavier Delcourt espère que cela favorisera une meilleure information sur cette réalité.
Les informations relatives à la politique agricole commune européenne sont naturellement plus présentes en régions, constate Jean-Yves Vif même si elles mériteraient parfois d’être mieux explicitées. Cette aspect d’une information permettant au public de mieux comprendre ce qui se passe est une préoccupation de Pierre France qui a engagé un partenariat avec l’Université de Strasbourg pour convier ses abonnés à une série de tables-rondes sur l’Europe.

Mettre les journalistes au courant

Reste à savoir comment les journalistes peuvent avoir la capacité de sujets en lien avec l’activité de l’union européenne ? Côté formation en écoles spécialisées, le sujet ne paraît pas particulièrement abordé ce qui ne semble pas troubler plus que cela Xavier Delcourt pour lequel l’acquisition de connaissances peut s’obtenir plus aisément lorsqu’on est amené à traiter d’un sujet en résonance avec l’Europe.
Existent également des initiatives de médias comme l’explique Jean-Yves Vif, promoteur de formations sur les structures européennes pour des journalistes de Centre-France.
Les ressources à disposition des journalistes ne manquent pas. Des travaux universitaires bien sûr mais aussi les services d’informations du conseil, du parlement et de la commission européenne sans oublier les nombreuses organisations en lien avec l’activité de l’Union, souvent attachées à des secteurs spécifiques ( agriculture, santé, justice, culture, éducation, etc.). A cet égard il faut aussi apprendre à déjouer toutes les manœuvres de communication émanant des nombreux lobbies. Un autre moyen d’avoir une meilleure approche des questions européennes est de nouer des relations avec des journalistes étrangers ou de consulter régulièrement des médias d’autres pays.
De ce fait, ou bien parce qu’elles ou ils ont une appétence particulière pour le sujet, les journalistes, quels que soient leurs statuts, en pied ou pigistes, peuvent être sollicités en tant que spécialistes ou pour apporter leurs compétences à des collègues.

Il y a de quoi dire, écrire, filmer

Ce n’est pas forcément inutile à une époque où les rédactions françaises ont tendance à réduire le nombre de correspondants y compris sur les lieux même des discussions et décisions européennes à Bruxelles ou à Strasbourg. En contre partie des formes de mutualisations intermédias d’informations se mettent en place notamment pour le data journalisme et on pourrait imaginer que d’autres se construisent sur des secteurs d’activités ou des zones géographiques plus spécialisés. Faire savoir par exemple que des décisions européennes peuvent favoriser une meilleure protection face à des risques professionnels peut en effet être utile à tous publics y compris en région. Ou bien encore expliquer comment des financements européens participent ici à l’aménagement de voies cyclables, là à des pépinières d’entreprises, ailleurs à des programmes de recherches, des espaces culturels, des initiatives d’insertion professionnelle, etc., les sujets ne manquent pas.

Il y a assurément matière à partout fournir de l’information en lien avec la réalité européenne et il faut espérer que les responsables éditoriaux s’en souviendront après les élections.

Quelques liens utiles :

Conseil de l’Europe : www.coe.int/fr
Commission européenne : https://ec.europa.eu/commission/index_fr
Parlement européen : http://www.europarl.europa.eu/portal/fr
Centre d’information : https://ec.europa.eu/france/services/contact-points_fr
Comprendre l’Europe : https://www.touteleurope.eu/
Autres :
https://voxeurop.eu/fr
https://www.europeandatajournalism.eu/
https://courrierdeuropecentrale.fr/
https://www.contexte.com/

A propos de l'auteur

-UCP2F-

-UCP2F- est l'auteur qui remplace tous les autres ! C'est sous ce nom de scène partagé que tous les auteurs écrivent sur le site.